Mémoire présenté au ministre des Finances du Québec, par le Regroupement des organismes en défense collective des droits

8 février 2024

Pour consulter le mémoire complet, cliquez ici

Le Regroupement des organismes en défense collective des droits (RODCD) est une coalition d’organismes locaux, régionaux, nationaux et regroupements travaillant dans le domaine de la défense des droits au Québec. Représentant environ 350 groupes, sa mission est d’obtenir une plus grande reconnaissance, le respect de l’autonomie, et un financement accru pour les organismes en défense collective des droits. Ces derniers sont financés par le programme « Promotion des droits » du Secrétariat à l’action communautaire autonome et aux initiatives sociales (SACAIS), relevant du ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Malgré la reconnaissance formelle du gouvernement depuis 2001, les actions concrètes en faveur de ces organismes ont été limitées. Les critères de la défense collective des droits incluent l’analyse politique non partisane, l’éducation populaire, la mobilisation sociale, et les représentations auprès des décideurs. Ces missions sont souvent réalisées avec des budgets modestes. Les groupes de défense collective des droits jouent un rôle crucial dans la vie démocratique en luttant contre la pauvreté, en élargissant la participation publique, et en contribuant aux débats sociaux.

Le RODCD, en tant qu’interlocuteur privilégié du gouvernement et du SACAIS, souligne l’importance des organismes de défense collective des droits en tant que gardiens des droits sociaux et économiques. Le mémoire prébudgétaire pour 2024-2025 exprime des inquiétudes quant au financement insuffisant et à l’absence d’indexation adéquate, mettant en péril la capacité des groupes à fonctionner. Malgré les améliorations récentes, les financements demeurent parmi les plus bas dans l’action communautaire autonome. La situation précaire impacte la fatigue des équipes, la difficulté à recruter du personnel, et compromet la capacité d’action des organismes face à la hausse des demandes.

Le RODCD appelle à une indexation significative pour éviter des mises à pied futures et souligne que le financement des organismes de défense collective des droits devrait être une priorité dans le budget 2024-2025, compte tenu du contexte économique difficile et du désengagement de l’État envers les services publics.

Pour consulter le mémoire complet, cliquez ici

 — 
5.06.2024

Rapport d’activités 2023-2024

En cette année charnière de 2023-2024, le CRADI a été le témoin de transformations majeures. Nouvelle direction, nouvelles recrues et...
 — 
22.05.2024

Rencontre Éducaloi – 13 mai 2024

Écoutez ou réécoutez la séance d'information juridique "Mieux planifier pour plus de sérénité" donnée par Éducaloi. L'atelier porte sur...
 — 
16.05.2024

CONVOCATION ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE 2024

L'équipe du CRADI a le plaisir de vous inviter à son ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE 2024Le jeudi 16 juin à 9 hAu Centre Saint-Pierre1212 rue...